Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le vélo

Publié le par Fleming

ce qui a commencé par un défi isolé et temporel se poursuit comme un jeu quotidien, je choisi un jour sur deux le thème, aujourd´hui je ne l´ai pas choisi. Le vélo.

Je fixe un point droit devant moi, très loin, je baisse la tête, j´y vais. Je fonce. Les flans de mon t-shirt flottent au vent, j´aime cette sensation d´être un bloc avec sur les côtés ce tissu rebel qui ne s´acroche à rien alors il flotte et dans un mouvement irrégulier carresse ma taille. Je relève le nez, le point devant moi garde ses distances, je m´accroche, garde le tempo, pied droit pied gauche, vers le bas, cuisse gauche cuisse droite, vers le haut, je pédale. Rien de plus simple. Assise sur mon axe, en équilibre sur deux centimètres de large, deux points d´appui, des points mobiles. Je fonce. A l´aide de ma force motrice, et du génie de l´invention, je glisse presque sans bruit entre deux champs de coquelicots, pas le temps de compter les pétales juste de m´émerveiller de leur couleur rouge éclatant qui tranche dans la douceur des tiges de blé. Je capte un sifflement d´oiseau, un battement d´ailes, des grillons, je capte la vie, je capte le soleil sur ma peau, l´air dans mes narines, et m´émerveille de la profondeur de ma respiration. En fait, je médite. Je médite sur deux roues, je médite sur ce chemin de campagne, je n´atteindrai pas le point que je fixe au loin, il est fuyant, et ca n´a pas d´importance. Ce qui importe, c´est ce tissu qui bat mes flancs, et tout ce dont je suis témoin, dans une respiration longue et profonde. Je croise sur le chemin des familles avec un enfant assis dans un siège fixé sur le porte-bagage et d´autres enfants dans une remorque en tissus de cervolant! Avec même ces petites fenêtres pour admirer l´extérieur qui défile sous leurs yeux. Des personnes âgées mènent le train, il faut dire qu´elles ont un avantage considérable: elles pédalent en tandem! Alors en combinant ainsi leur force c´est sûr, elles roulent plus vite! Je ralentis et me faufile, puis j´accélère. Des manoeuvres sans réfléchir, des automatismes, comme si j´avancais en pilote automatique. Je suis relaxe...................... Je fais du vélo.

Commenter cet article