Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le chat de la cour

Publié le par Fleming

voici un petit texte improvisé, quelqu´un m´a donné le titre, je devais écrire un texte... le voici:

Une fois la porte-cochère franchie, orientez-vous aux sons. Vous devrez vous rapprochez d´une fenêtre de cuisine, celle du restaurant, celle qui donne sur l´arrière-cour. Entendez-vous le jet d´eau qui rince les casseroles, les lavabos, le sol? c´est bon signe, approchez-vous en. Encore un peu et vous voilà tout près de la fenêtre enduie de vapeur. A sa gauche, placé le long du mur et près du cerisier vous trouvez un banc. Si le vieux Georges n´y est pas allongé prenez donc place, assayez-vous, si Georges dort déjà vous trouverez une caisse de bois tout près, vous la voyez? Elle est jolie aussi, et confortable autant que le banc. Assayez-vous, comptez le nombre de fenêtres aux lumières allumées, guêtez le vent dans le linge étendu là dans cette arrière cour, patientez. Calmement, sans siffler, surtout ne sifflez pas. Vous êtes-vous familiarisé avec les lieux? Ne faîtes-vous plus qu´un avec les bruits de vaisselles? Avec le banc? Avec l´arbre? Avec la lumière des fenêtres, le linge et le vent dans le linge? Avec ces feuilles de l´automne dernier qui défient avec leur danse la force d´attraction terrestre? Sentez-vous cette carresse du vent? Sur le dos de votre main? Baissez votre regard des étoiles à votre main, est-ce vraiment le vent...? Il vous regarde, il s´est assis là, à côté de vous, vous ne l´avez pas entendu. Vous avez même pris sa caresse pour du vent. Mais maintenant, vous plongez votre regard dans ses yeux grands ouverts, vous n´osez plus bouger. Il est beau, n´est-ce pas? Sa présence.... vous oubliez les sons de la cuisine, le cerisier, le linge, les lumières. Disparues les feuilles et les saisons, le temps s´est arrêté. Le lieu s´ouvre à l´infiniment grand par la porte de son regard. Le chat de la cour est toujours au rendez-vous, vous pouvez comptez sur lui. A chaque rencontre vous deviendrez plus intime, intime avec vous-même.

Commenter cet article